Énergie


Contexte

L’enchérissement continu et l’épuisement inéluctable des énergies fossiles placent le développement des énergies renouvelables et la maîtrise des niveaux de consommations au cœur des problématiques politiques et techniques. En France, cela se mesure par l’importance des débats et des moyens financiers mobilisés (Cf. loi de programmation pour la transition énergétique, programme Habiter Mieux, etc.). Dans le Nord-Pas de Calais, les territoires organisent leur propre transition énergétique, sur le long terme en s’appuyant sur le paradigme de Troisième Révolution Industrielle (TRI), à plus court terme en participant par exemple à un programme ambitieux de rénovation de l’habitat (Cf. plan 100 000 logements).

La difficulté des évolutions énergétiques (en production et consommation) est que tout ne repose pas seulement sur des aspects techniques, financiers ou règlementaires. La nécessité de prendre en compte le paramètre social (connaissances, croyances, pratiques, coopérations, intérêts) s’impose de plus en plus aux pouvoirs publics et aux territoires qui s’engagent dans la transition énergétique, ainsi qu’aux ingénieurs, architectes et maîtres d’ouvrage qui s’attellent dès à présent à réduire les consommations énergétiques d’usage.

Notre démarche

Il faut comprendre les formes d’usage de l’énergie dans le cadre domestique comme dans celui du travail. Cette connaissance doit ensuite être renvoyée aux concepteurs des dispositifs techniques et à ceux qui décident de leur mise en œuvre, pour une meilleure anticipation des contextes et des pratiques de consommation.

Le CRESGE, a pour ambition de sensibiliser concepteurs et consommateurs à l’aspect sociotechnique des consommations effectives. La perspective est autant de réduire les gaz à effet de serre que de maîtriser les coûts d’usage supportés par les ménages.

La méthode

  • Recueillir, par des éléments de discours, l’information nécessaire à la compréhension des représentations, attitudes et pratiques ;
  • Analyser la consommation d’énergie au fil des différents postes d’usage (chauffage, alimentation, hygiène, loisir…) des ménages et déterminer le style de vie ;
  • Eviter l’écueil d’une approche normative : la réduction des consommations se fait en respect du style de vie des ménages. Il faut identifier comment moins consommer en respectant la dynamique sociale initiale.

Nos points forts

  • Une expertise sur les questions d’énergie et plus particulièrement sur l’analyse des usages en matière de consommation énergétique dans les logements et les lieux d’activité ;
  • Une approche sociotechnique ayant pour objectif d’analyser en parallèle les caractéristiques techniques du bâti et les usages dans le logement et de croiser les regards de différents profils (architectes, thermiciens, sociologues) ;
  • La maîtrise des démarches d’analyse stratégique des rationalités d’acteurs, appliquée au champ de l’énergie, pour la mise en lumière des mécanismes d’appropriation ou de réticence devant les nouvelles solutions techniques (logements BBC, travaux de rénovation thermique…) ;
  • Des coopérations permanentes avec les écoles d’ingénieurs de la métropole (ISA, HEI, ICAM, ISEN, Arts & Métiers), autour des problématiques du développement durable (biodiversité, isolation, supervision énergétique, etc.) ;
  • La participation à des travaux aussi bien d’études que de recherche, souvent pour vérifier les processus d’acceptation et d’appropriation de propositions techniques.

Nos références

Prospective

  • Repenser les villes dans une société post-carbone : Lille à bas carbone, Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, et de l’Energie -ADEME.
  • Gestion et Echanges de Services Energétiques Décentralisés Multi-Acteurs (GESEDMA), ADEME.
  • Conception et préfiguration d'un Service Public pour l'Efficacité Energétique (SPEE), Région Nord-Pas-de-Calais.
  • La précarité énergétique dans la région Nord-Pas-de-Calais : précarité dans l'habitat et vulnérabilité énergétique globale (Plan Urbanisme Construction Architecture), Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, et de l’Energie.

Acceptabilité / appropriation

  • Action-recherche relative à l’appropriation par les habitants de la Cité Jardins-Seclin par les habitants de la Cité Jardins-Seclin de nouvelles technologies visant des économies d’énergie, PACT Métropole Nord.
  • Analyse de l'appropriation par les différentes catégories d'usagers, des solutions techniques mises en place, dans le cadre du nouveau marché de chauffage des bâtiments publics de la Ville de Lille, en vue d'une réduction des émissions de gaz à effet de serre pour la région Nord-Pas-de-Calais, ADEME.

Conception et mise en œuvre de supports d’action sociotechniques

  • Réhabilitation durable du parc de logements anciens privés dans le Nord-Pas-de-Calais : outils d'aide à la décision et d'accompagnement des ménages aux revenus modestes, Région Nord-Pas-de-Calais, ADEME.
  • OUEST-2020 « Optimisation des Usages Energétiques et Sociaux d’un îlot Tertiaire » à l’horizon 2020, Région Nord-Pas-de-Calais.
Recherche référencesRecherche publications

des prestations qui intègrent les enjeux du développement durable

des prestations qui s'appuient sur les connaissances et l'expertise de l'Université

J’ACCEPTE L'UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.